Histoire de la chapelle

Un mystérieux coffre 

Le culte de Notre-Dame apparaît en 1512, date à laquelle un hospitalier, voulant relever une muraille au coin du pré joignant l’hôpital, situé en contrebas de la ville, découvre dans le sol un coffre contenant une statue en bois. Personne ne sait pourquoi la statue se trouvait sous terre, ni depuis combien de temps.

Robert-Louis Stevenson, auteur de L’étrange cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde, a écrit à son sujet en 1878, « qu’elle faisait bien des miracles quoiqu’elle fût en bois ».

Chapelle photo historique1.jpg

Les premiers miracles

En 1586, un incendie dévasta tout un quartier de Pradelles, seule la chapelle fut épargnée. Cet évènement commence à attirer l’attention sur ce sanctuaire et le culte de Notre-Dame devient alors local.

Le premier grand évènement qui aida à la renommée, et au développement du culte de Notre-Dame de Pradelles, date du 10 Mars 1588. En pleine guerre de religion, la cité est attaquée par des troupes de protestants. Celles-ci sont défaites et le pillage est épargné à Pradelles. Les Pradellains attribuèrent cette victoire à la protection de Marie.

En 1608, les Dominicains devinrent aumôniers de l’hôpital de Pradelles, considérant que l’ancienne chapelle gothique était trop petite pour développer le culte marial et accueillir pèlerins et malades. Ils firent construire en 1612 la chapelle actuelle. Il reste de l’ancien bâtiment un portail gothique, aujourd’hui à l’entrée du cimetière.

La Bienheureuse Marie Rivier

La guérison de Marie Rivier (1768-1838), béatifiée à Rome par Jean-Paul II, fait partie des grands miracles attribués à Notre-Dame de Pradelles. Infirme depuis l’âge de deux ans, Marie Rivier retrouve l’usage de ses jambes à la suite d’onctions, réalisées avec de l’huile provenant de la lampe qui brûlait devant la statue de Notre-Dame.

En 1793, les révolutionnaires jetèrent la statue au feu. Sauvée par un assistant, elle était déjà à moitié consumée. Elle fut cachée pendant plusieurs décennies avant de réintégrer, après avoir été restaurée, la chapelle en 1802 où elle trône « en majesté » sur le maître-autel. Le 18 juillet 1869, la statue de la Vierge a été solennellement couronnée par Monseigneur Breton, évêque du Puy, au nom du pape Pie IX.

La chapelle a été restaurée et redécorée de 1867 à 1876, le clocher a été remanié en 1879, pour accueillir le Bourdon (grosse cloche au son grave). Le dôme de pierre surmonté de la statue de la vierge a été achevé en 1889.

Le 15 août, la tradition veut que la Vierge soit honorée de grandes solennités et que sa statue soit portée lors d’une procession dans les rues du village.

↓ Quelques images de la chapelle et de Notre-Dame de Pradelles ↓

Vous pouvez télécharger notre plaquette, retraçant l’histoire de la chapelle : plaquette-afandp